ÉPIDERMES, sous la direction
de Sophie-Anne Landry
et Mattia Scarpulla

Nouveautés de la semaine

Éditeurs québécois et franco-canadiens
Un café avec Marie
  • Un café avec Marie
Le printemps le plus long
  • Le printemps le plus long
Lapin
  • Lapin
Pollution plastique
  • Pollution plastique
ABC
  • ABC
Éditeurs européens
Histoire de la Grande-Bretagne
  • Histoire de la Grande-Bretagne
Bloodshot, t. 02
  • Bloodshot, t. 02
Économie internationale
  • Économie internationale

Dans les médias

Printemps le plus long (Le)

« C’est fascinant, très intéressant. »
Paul Arcand – Puisqu’il faut se lever (98,5 FM)
[Entrevue]
[Critique]
 
« On dit que ce livre " se lit comme un roman " et je confirme. Et j’ajouterais que c’est épeurant ! […] Je recommande chaudement cette lecture. »
Guy A. Lepage – Tout le monde en parle (RC)
[Entrevue]
 
Les tensions au sein de l'État québécois face à la crise révélées dans un livre.
[Critique dans Le Devoir]
 
Autres entrevues :
[Le 15-18 (RC)]
[Sur le vif (RC)]

Glauque. Là où la terre se termine

« Baker modernise avec brio mythes et folklore. La plupart de ses textes impressionnent par leur maîtrise. Elle dépeint la Gaspésie et ses tragédies, ses plages froides et quelques fois sanglantes qui s’effritent lentement en direction des terres lointaines. »
Ariane  Gélinas – Lettres québécoises

Chasseur au harpon

« Un récit haletant et d’une grande beauté. »
Louis-Philippe Ouimet – Le Téléjournal (RC)
[Reportage]

« Une histoire vraiment fascinante. Un roman marquant imprégné de faits vécus.  Une langue à la fois simple et belle. C’est très stylé, très novateur. »
Eugénie Lépine-Blondeau – Tout un matin (RC)
[Entrevue avec les traducteurs]

Frankissstein
  • Frankissstein
  • Winterson, Jeanette
  • Alto
  • ean : 9782896944835
  • prix : 29,95 $

« Un roman original, audacieux qui témoigne aussi de l’intelligence de l’auteure, de sa capacité à soulever des questions d’intérêt public, des questions sociales fondamentales. Elle a aussi un humour de feu ! »
Claudia Larochelle – Avenues.ca

Chroniques de jeunesse

« Delisle réussit admirablement à recréer l’étrangeté d’un écosystème industriel poussiéreux, humide, odorant, assourdissant, peuplé d’hommes plus grands que nature, semblant tout droit sorti d’un univers parallèle. En fin observateur, il plonge une fois de plus le lecteur dans cette nouvelle étude anthropologique, la pondérant habilement de moments cocasses, dont quelques-uns plus touchants. »
Jean-Dominic Leduc – Les Libraires
[Entrevue]

Pour en finir avec le gaspillage alimentaire

[Entrevue à En direct (RC) | 1ère partie | 2e partie]

j'ai montré toutes mes pattes blanches je n'en ai plus

« C’est un livre qui m’a vraiment bouleversée. Chaque page raconte un souvenir, un épisode. C’est douloureux à lire car c’est de la souffrance d’enfants, mais en même temps, ce n’est pas sombre car elle a une écriture lumineuse. C’est un coup de cœur ! C’est très, très bien fait. »
Anne-Josée Cameron – C’est encore mieux l’après-midi (RC)
[Critique]

Écrire pour vivre [nouvelle édition]

« La critique est unanime. " Un incontournable " pour ceux et celles qui veulent apprendre le métier de journaliste et de rédacteur à la pige. Quatre cents pages bourrées de conseils pratiques, de pistes diverses et d’anecdotes écrites par quelqu’un qui vit de sa plume depuis 30 ans. »
Jacques Lanctôt – Journal de Montréal

Parmi des millions [illustrée]

« Une petite pépite scientifique et philosophique. »
Evelyne Charuest – Dessine-moi un dimanche (RC)

Fille du sculpteur (La)

« Une œuvre au souffle poétique vibrant, mais qui sait aussi être amusante et cocasse, qui célèbre la beauté sauvage du monde et de la nature, et le pouvoir créateur que l’humain peut exercer sur sa propre vie, transformant la réalité par son simple regard. […] Une lecture ravissante, inspirante, qui réveille notre cœur d’enfant, parfaite pour oublier ces temps gris que sont les nôtres. » ****
Iris Gagnon-Paradis – La Presse +

Petits marronnages

« C’est très, très beau. [...] C’est merveilleusement traduit par Madeleine Startford. »
Mireille Langlois – Culture et confiture (RC)
[Entrevue]

Des inconnus sous mon toit

« Candace Savage s’est penchée sur l’histoire très difficile des immigrants francophones dans les Prairies canadiennes pour écrire Des inconnus sous mon toit. Il s’agit d’un document tristement révélateur sur l’exclusion et les manigances politiques de l’époque et sur un pan sombre de l’histoire du Canada. »
Marie-France Bornais – Journal de Montréal
[Entrevue]

Moi et ma fascination de moi

« Un essai intéressant où l’auteur cite un paquet d’études. »
Marie-Louise Arsenault - Plus on est de fous, plus on lit (RC)
[Entrevue]

Reconstruction du paradis (La)

« La plume de Robert Lalonde est toujours aussi efficace, empreinte d’humanité et de sensibilité. »
Claudia Larochelle – Avenues.ca
 
« En ces temps un peu difficiles, c’est un livre qui est apaisant, qui est magnifique. C’est un des plus beaux livres de Robert Lalonde. C’est vraiment un livre que j’ai dégusté, que j’ai lu lentement pour en profiter... mais il n’est pas assez long! »
Chrystine Brouillet – Salut Bonjour (TVA)

Indice des feux
  • Indice des feux
  • Desjardins, Antoine
  • Peuplade (La)
  • ean : 9782924898871
  • prix : 26,95 $

« Dans les sept nouvelles d’Indice des feux, la nature est une constante qui s’accorde aux dérives humaines et nous transporte au bord du gouffre, là où il reste encore une chance d’être sauvé-es. L’écriture maîtrisée d’Antoine Desjardins enrichit le recueil, dans lequel on ne retrouve guère de ruptures de ton. L’intérêt de ce premier livre reste indéniable. «
Isabelle Beaulieu – Lettres québécoises

Vie au long cours (La)

Isabelle Daunais s'intéresse à la place qu'occupe le temps dans les romans. 
[Entrevue à Désautels, le dimanche (RC)]
 
« Un livre qui réunit avec bonheur les essais parus dans différentes publications dont un inédit. »
Marie-Andrée Lamontagne – Parking nomade (Radio VM)
[Entrevue]

Rien dans le ciel

« Ses nouvelles tombent comme des sonates, sans une fausse note, juste ce qu’il faut pour vous secouer et vous pousser dans les chemins de la réflexion. »
Yvon Paré – Blogue Littérature du Québec
[Critique]

Tiger
  • Tiger
  • Richer, Eric
  • Ogre (De l')
  • ean : 9782377560882
  • prix : 38,95 $

« Attention, Tiger est paré de griffes acérées. Ce récit dystopique nous propulse dans une arène impitoyable, où dansent de façon macabre réseaux de pédo-prostitution, sévices cruels, drogues vicieuses, trafics humains et combats de chiens. »
Sylvain Sarrazin – La Presse +

AUTRES LIENS

Section jeunesse Brèves