Lutter pour un toit
Lutter pour un toit
Douze batailles pour le logement au Québec
Saillant, François  
  • Éditeur : Écosociété
  • Collection : Ecosociété
  • EAN : 9782897194413
  • Code Dimedia : 000179463
  • Format : Broché
  • Thème(s) : BEAUX-ARTS, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Architecture / Urbanisme, Économie sociale, Engagement / Citoyenneté, Politique
  • Pages : 208
  • Prix : 22,00 $
  • En librairie le 23 octobre 2018
  • Plus d'informations...
EAN: 9782897194413

Une autre histoire de la ville, à l’aune des luttes pour le droit au logement

Le droit au logement ne cesse d’être mis à mal, alors qu’il devrait être au coeur du dispositif de droits sociaux. Le nombre de mal-logé.e.s ne cesse d’augmenter au Québec, et sans les nombreuses luttes menées sur ce front dans les soixante-dix dernières années, la situation serait bien pire.

François Saillant, qui a été le coordonnateur et principal porte-parole du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) de 1979 à 2016, a décidé de faire le récit de douze de ces luttes. Dans l’optique de maintenir vive la flamme de la revendication du droit à un toit. Car comme l’explique cet infatigable militant, « lutter sur le front du logement, c’est être engagé dans un combat permanent, un combat qui a ses moments forts comme ses périodes mortes, ses avancées comme ses reculs, mais qui n’est jamais totalement terminé ».

L’auteur braque les projecteurs sur plusieurs luttes : celles des vétérans squatteurs (1946-1948), sdu sauvetage et de la réinvention de Milton-Parc (1968-1987), de la rue Saint-Norbert dans le Plateau Mont-Royal (1975), du quartier Saint-Jean-Baptiste à Québec (1976-1979), des « Shops Angus » (1977-1987), de Hull et son campement de sans-logis (1983), de l’îlot Overdale (1987-1989), de Châteauguay (1991-1996), des squats Overdale-Préfontaine à Montréal (2001) et du 920 de la Chevrotière à Québec (2002), Guindonville à Val- David (2002-2003), de même que les luttes contre la gentrification des quinze dernières années (2002-2017). Entre victoires, au moins partielles, et amères défaites, la majorité de ces luttes a cependant influencé le comportement que les pouvoirs publics ont adopté par la suite.

Toutes ces batailles emblématiques dénotent l’impact sur les avancées du droit au logement, les traces marquantes qu’elles ont laissées, que ce soit en raison de leur durée, leur âpreté ou l’importance des enjeux en cause. Certaines ont été menées en pleine crise du logement, alors que beaucoup se retrouvaient sans logis. Plusieurs visaient à s’opposer à la destruction d’habitats et de milieux de vie, à réclamer la construction urgente de logements sociaux ou à s’assurer que les populations à plus faible revenu puissent continuer à vivre dans les quartiers centraux des grandes villes. Toutes ont dérangé, d’une manière ou d’une autre, les pouvoirs publics et divers intérêts économiques.

Cherchant à tirer les leçons de ces luttes, François Saillant conclut en rappelant l’importance de défendre le droit au logement et en soulignant de quelle façon ce droit s’inscrit désormais plus largement dans la défense du droit à la ville. Un ouvrage de mémoire militante essentiel pour prendre conscience du chemin parcouru dans la lutte pour un toit, pour toutes ces personnes qui se mobilisent pour la justice sociale et la dignité humaine.

AUTEUR(S)

François Saillant a été coordonnateur et porte-parole du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) de 1979 à 2016. Actif dans le Regroupement de solidarité avec les Autochtones, il s’est impliqué en politique active, comme porteparole d’Option citoyenne de 2004 à 2006, avec Françoise David, et s’est présenté comme candidat pour Québec Solidaire dans la circonscription de Rosemont. Il est l’auteur de Le radical de velours. Parcours militant (M éditeur, 2012).




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.