Détournement de science
Détournement de science
Être scientifique au temps du libéralisme
Vigoureux, Jean-Marie  
  • Éditeur : Écosociété
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782897195922
  • Code Dimedia : 000207110
  • Format : Broché
  • Thème(s) : SCIENCES & TECHNIQUES, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Économie, Politique, Sciences, Sciences & techn. - Divers
  • Pages : 216
  • Prix : 22,00 $
  • Paru le 1 juin 2020
  • Plus d'informations...
EAN: 9782897195922

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Il ne s’agit pas d’être contre le progrès, mais de reconnaître qu’une fausse notion de progrès est un obstacle au progrès véritable qui ne peut se concevoir que dans la justice et le partage.

La science est de plus en plus au service de la grande industrie et fait fi du développement humain, au point où certain.e.s vont jusqu’à remettre en question sa pertinence. C’est le constat de Jean-Marie Vigoureux; une situation qui n’est pas sans l’inquiéter alors que l’humanité fait face à des défis importants.
 
En sa qualité de citoyen et d’enseignant-chercheur, Vigoureux dénonce avec force les dérives dont la science est l’objet et cherche à la réhabiliter dans ce qu’elle a de potentiel émancipateur. Il postule ainsi que la science est en crise d’abord en raison des espoirs déçus de ceux et celles qui percevaient en elle un moyen d’atteindre la justice sociale et qui la voient désormais contribuer à la destruction de la biosphère. Cet échec, l’auteur tente d’en comprendre les ressorts en interrogeant la relation science-économie et en dénonçant la marchandisation de la science et de ses applications techniques.
 
L’auteur propose dans un premier temps une généalogie philosophique et historique de la science depuis les débuts de la révolution industrielle. Il s’attarde particulièrement sur le XIXe siècle où le scientisme s’impose comme une idée universelle et il met en relief le fait « qu’après trois siècles et demi de découvertes fondamentales et de développements techniques sans précédent […] la science n’a pas fait taire le malheur ni réduit l’injustice ». Sous l’impulsion du capitalisme industriel, la quête de progrès pour tous se mue plutôt en quête de profits pour quelques-uns. Le « progrès » devient dès lors le cache-sexe d’une science au service des impérialismes, des totalitarismes et du capitalisme comme l’histoire tragique du XXe siècle l’illustre. Dans un second temps, l’auteur analyse la mainmise actuelle du monde économico-financier sur la science et son enseignement à l’ère du capitalisme financier et du libéralisme dérégulé. Il démontre que la science est soumise à la loi du marché et à ses impératifs de productivité et de rentabilité (économie de la connaissance) aux dépens de valeurs plus fondamentales, concourant ainsi aux mythes destructeurs de l’omnipotence de l’individu et de la croissance infinie.
 
L’auteur conclut en posant qu’au fond ce n’est pas tant la faillite de la science qu’il convient de dénoncer que celle de l’homo capitalisticus, puisque le développement des sciences n’est pas indépendant de la société qui les produit. La quête d’une science éthique et profitable à tous passe ainsi par une remise en cause du libéralisme prométhéen et par une refondation démocratique à l’heure où le transhumanisme et les problèmes environnementaux menacent l’humanité dans son essence/existence. Science citoyenne et société démocratique devraient aller de pair; le doute examinateur et méthodique ainsi que l’esprit critique devraient rendre les citoyen.ne.s capables de penser et de faire des choix éclairés en fonction du bien commun. Il devient de plus en plus important, pour Vigoureux, d’inventer un nouveau modèle de société plus équitable et de permettre l’essor d’une véritable science citoyenne.

AUTEUR(S)

Jean-Marie Vigoureux est professeur émérite de physique à l’Université de Franche-Comté (Besançon). Il est l’auteur des ouvrages grand public sur les théories scientifiques Les pommes de Newton (Albin Michel, 2003), La quête d’Einstein (Ellipses, 2005) et L’univers en perspective (Ellipses, 2006).




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.