Marin qui n'arrive qu'à la fin (Le)
Marin qui n'arrive qu'à la fin (Le)
Juteau, Monique  
  • Éditeur : Hamac
  • Collection : Hamac
  • EAN : 9782925035152
  • Code Dimedia : 000207121
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature - Divers
  • Pages : 200
  • Prix : 22,95 $
  • En librairie le 3 mars 2020
  • Plus d'informations...
EAN: 9782925035152

Depuis son enfance, Madame DB rêve devenir capitaine de bateau comme son père. Mais en 1931, alors âgée de 16 ans, elle vit un drame : la disparition de son père en mer.
 
2011. Rémi Bergeron, au début d’une nouvelle carrière d’homme à tout faire, rencontre l’attachante Madame DB, vieille dame menteuse ou délirante. Leur relation s’intensifie et l’aventure se poursuit entre les rangées de revues qui risquent de prendre le bord, le souvenir d’un chat obèse, un bateau là sans être là, un pot à cure-dents et l’attente d’un marin qui tarde à arriver. Éclate alors une galerie de personnages émouvants, ça en devient rocambolesque et savoureux. À ce jeu de l’inattendu, la case de départ de tout un chacun est la même : le mois de septembre 2011. Un chassé-croisé de vies, d’aspirations, de dérives et d’instants marquants s’ensuit.
 
Le roman prend le large, va d’Ottawa à Saint-Pas-Cool à Montréal en passant par les Îles-de-la-Madeleine, Gaspé, Trois-Rivières sans ne jamais oublier d’emprunter le corridor du CHSLD de Rivière-aux-Chiens. Cette virée demeure essentiellement une quête de bonheur.

AUTEUR(S)

Monique Juteau a grandi à Sainte-Thérèse-de-Blainville pas loin de la rivière des Outaouais où son père l’amenait à la pêche. Après plusieurs petits métiers et vagabondages d’un continent à l’autre, Monique Juteau a enseigné le français langue seconde à l’UQTR, un travail saisonnier auprès de jeunes adultes inspirants. En 2016, elle remportait le prix du Calq, créatrice de l’année du Centre-du-Québec, ainsi qu’en 2001 le prix de poésie Félix-Antoine-Savard et le deuxième Prix du récit de voyage Radio-Canada. En 1998, lui a été attribué le prix de littérature Gérald-Godin. Écrivaine en résidence à l’université d’Ottawa en 2011, elle s’est promenée dans cette ville comme certains personnages du roman. Dans son désir d’aller à la rencontre des gens, elle invente toutes sortes de performances et de manoeuvres artistiques interactives, dont le Poèmaton. Elle habite à Bécancour.

Extrait

« Le téléphone sonne. Madame DB angoisse. Rémi s’était juré de ne plus lui parler. Elle ne trouve pas encore son pot à cure-dents. Quelqu’un l’a volé. Elle en est persuadée. Elle passe en revue tous les potentiels cambrioleurs pour finalement soupçonner sa mère.
 
— Votre mère? Mais votre mère est morte!
 
Long, long silence dans le combiné. Le temps de franchir quelques dénis concernant son état d’esprit chancelant. Elle repart de plus belle, se livre à mille et une conjectures. Elle se souvient d’un marin. »




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.