Arrogance (L')
Arrogance (L')
Un monde de domination néo-libérale
Enriquez, Eugène  
  • Éditeur : In Press
  • Collection : Questions d'aujourd'hui
  • EAN : 9782848353173
  • Code Dimedia : B0006496
  • Format : Broché
  • Thème(s) : SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Politique, Sociologie / Anthropologie
  • Pages : 288
  • Prix : 42,95 $
  • Paru le 26 octobre 2015
  • Plus d'informations...
EAN: 9782848353173

L’arrogance est devenue une question omniprésente dans notre société contemporaine marquée par un individualisme exacerbé. Se traduisant dans le rapport à soi et à l’autre, dans les manières d’être et de se conduire, l’arrogance se voit décuplée avec l’essor des réseaux sociaux et les exigences d’une médiatisation permanente. Constamment incité, si ce n’est obligé, de se rendre visible, de se montrer, de s’afficher, d’être et d’avoir plus que les autres, l’individu est ainsi poussé à être dominateur, arrogant voire brutal pour exister, mettant alors en cause les valeurs démocratiques d’égalité et de solidarité.

Cet ouvrage vise à comprendre les origines, le développement et les conséquences de l’arrogance dans la société occidentale. Des chercheurs venus de différents champs du savoir – de l’histoire, de l’économie, de la sociologie, de la science politique, de la psychologie, de l’anthropologie – ouvrent ici des pistes de réflexion cruciales.

Après une approche historique repartant des notions grecques d’hybris et de metis, étudiant la figure du colonialiste méprisant à l’endroit du colonisé, la deuxième partie du livre s’attache à l’étude politique, sociologique et psychologique de l’arrogance pour comprendre ses modes d’institutionnalisation dans l’espace public. On observera ainsi l’arrogance au sein des organisations, des entreprises – dans un contexte de concurrence extrême entre les individus. On la rencontre aussi dans la justice – quand elle se cache derrière les mots « abus de pouvoir », « autorité » et même « droit » – et dans les rapports sociaux – puisqu’elle s’exerce sur des groupes opprimés par d’autres. La troisième partie s’attache enfin à comprendre les métamorphoses de l’arrogance dans le néolibéralisme et le devenir arrogant des sociétés contemporaines. Quels sont les dangers d’une arrogance en pleine expansion dans un monde globalisé ? Quelles sont ses conséquences sur la société civile et sur les rapports privés puisque le rapport arrogant à l’autre est un rapport d’ignorance et d’infériorisation?

Identifiée comme le symptôme de notre société contemporaine, l’arrogance en mettant à mal les logiques de l’égalité soulève une question centrale, traitée pour la première fois par des spécialistes d’horizons différents et destinée à un public de non spécialistes.

AUTEUR(S)

Eugène Enriquez est professeur émérite de sociologie à l’Université Paris VII-Diderot.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.