header_jenesse

ad_salle_exposition

les_medias
Ensemble nous voyageons

« C’est une œuvre d’art. C’est une œuvre poétique, mais c’est aussi une œuvre utile. »
Catherine Perrin – Du côté de chez Catherine (RC)
[Entrevue]

« Les textes poétiques de Lula Carballo et Catherine Anne Laranjo offrent aux petits lecteurs le pouvoir du symbole et se conjuguent à merveille aux éloquentes illustrations brodées à la main par l’artiste Kesso. Une véritable œuvre d’art à hauteur d’enfant. »
Marie Fradette – Le Devoir

Poids de la couleur rose (Le)

« Ce roman dépeint avec justesse la période charnière entre l’enfance et l’adolescence. […] Un roman nuancé et tendre. »
Marie Allard – La Presse +

Petit illustré de l'intimité (Le), v. 01

« Conseillé par ses créatrices pour les 8-9 ans, mais accessible plus tôt et toujours pertinent plus tard, cet ouvrage offre une base éclairante pour expliquer l’anatomie du sexe et son fonctionnement, mais aussi parler de sujets intimes qui peuvent susciter la curiosité chez les jeunes enfants, consentement inclus. C’est concis, mais clair et cela peut servir de base à la discussion. »
Sophie Gagnon – Les Libraires

Fan club des petites bêtes (Le)

« Un documentaire amusant sur le monde des insectes et autres bestioles à plusieurs pattes. Dans un style toujours aussi ludique, jouant de dialogues avec ses personnages, offrant des illustrations caricaturales, l’autrice présente différents spécimens, souligne leur caractère singulier, livre au passage quelques faits étonnants. »
Marie Fradette – Le Devoir
 
« Dans ce recueil à la fois divertissant et instructif, Elise Gravel, l’autrice et l’illustratrice chouchoute de bien des enfants, présente une foule d’informations sur le merveilleux monde des insectes. »
Anne-Marie Lobbe – Journal de Montréal

Tokyo: Mon carnet de globetrotteur

« À travers des jeux, des casse-têtes et une foule d’activités divertissantes et éducatives, les jeunes sont appelés à découvrir différentes facettes de Tokyo. Les globetrotteurs en herbe pourront entre autres, s’entrainer à écrire en caractères japonais, dessiner un ninja qui court sur les toits, trouver des images cachées dans le Palais Impérial et identifier de succulents mets japonais. Beaucoup de plaisir et de découvertes ! »
Alex Marsolais - Mitsou Magazine

« Mariée à un Japonais et mère d’un ado, l’autrice Marisha Wojciechowska vit au Québec. Les jeux qu’elle propose — autour de l’écriture japonaise, du métro de Tokyo, des différences entre temples shinto et bouddhiste, etc. – sont relevés et intéressants. »
Marie Allard - La Presse +

Petits et les (trop) gros secrets (Les)

« C’est vraiment très, très bien fait. Une clef pour amorcer une discussion avec les enfants. »
Katerine Verebely  - Samedi et rien d’autre (RC)
[Critique]

« Un secret peut être doux et précieux, ou lourd et douloureux. Pour les enfants, ça peut être difficile de faire la différence. Mylen Vigneault, autrice jeunesse, mère de 5 enfants et résidente de Saint-Janvier, a écrit un livre pour ouvrir la discussion avec eux. »
Simon Cordeau – Journal Le Nord
[Entrevue]

Sous un ciel sans plafond

« Charles Quimper joint ici sa plume sensible et poétique au format de l’album jeunesse. Une première expérience fort réussie et surtout touchante pour cet auteur de Québec qui nous glisse doucement sans qu’on s’y attende dans l’univers du deuil. »
Léa Harvey – Le Soleil

Poids des seins (Le)

« Assumés, désirés ou mal aimés, les seins restent un symbole de féminité. Et ce bijou de livre empreint d’empathie, de respect et d’égalité rappelle l’importance du rôle des seins. »
Florence Dujoux – Véro

Lucy Wolvérène, t. 01

« Écrivaine maintes fois primée, Sandra Dussault propose un roman d’aventures qui allie l’histoire, le fantastique et le suspense dans une saga en deux tomes, Lucy Wolvérène. Se déroulant au Québec au début du 20e siècle, le roman présente une jeune héroïne dotée de puissants pouvoirs, à l’image du carcajou, son animal totem. »
Marie-France Bornais – Journal de Montréal
[Entrevue]

Devoirs d'Edmond (Les)

« C’est vraiment touchant. Très intense dans le trait.  »
Jessica Parker – Culture club (RC)

Réparation de mes parents (La)

« La réparation de mes parents, une belle histoire de rupture, propose un regard très juste, doux et drôle à la fois, sur la rupture amoureuse des parents, vue par leurs enfants. Le tout tendrement illustré par la talentueuse France Cormier, pour offrir à la fin, et ce n’est pas négligeable, un récit volontairement optimiste. Positif. Et même constructif, par-dessus le marché.
Silvia Galipeau – La Presse +
[Entrevue]
 
Le romancier, slammeur et poète David Goudreault signe ici un ouvrage destiné aux plus jeunes et qui traite de la rupture, celle des parents, pour mieux accompagner les enfants. Goudreault adopte dans cet ouvrage un ton poétique empreint d'humour.
[Entrevue à Désautels le dimanche (RC)]

« Album sur la reconstruction et l’importance des liens respectueux entre hommes et femmes, La réparation de mes parents c’est aussi et avant tout une œuvre littéraire. Et l’auteur David Goudreault se défend bien de faire ici un travail d’intervenant. […] Une œuvre tout en délicatesse sur l’importance de préserver des liens respectueux entre hommes et femmes, qu’il destine aux enfants. »
Marie Fradette – Le Devoir
[Entrevue]
 
« L’histoire qu’il a imaginée aborde la question de la séparation des parents avec autant d’humour que de sensibilité. »
Karine Tremblay – La Tribune
[Entrevue]
 
[Critique à Toujours le matin (RC)]

Gaspésie (La)
  • Gaspésie (La)
  • Rivard, Émilie
  • Québec Amérique
  • EAN: 9782764443286
  • Prix : 16,95 $

« La Gaspésie, c’est ce bout de terre qui a l’air de tirer la langue, apprend-on dans ce sympathique documentaire. On y rencontre un jeune Gaspésien qui raconte l’histoire de sa région, ses légendes, son économie, son relief, etc. Dynamique et intéressant. »
Marie Allard – La Presse +