Déclin de l'Empire romain (Le)
Déclin de l'Empire romain (Le)
Schmidt, Joël  
  • Éditeur : Presses Universitaires France
  • Collection : Que sais-je? (#4108)
  • EAN : 9782130799863
  • Format : Poche
  • Pages : 128
  • Prix : 17,95 $
  • Paru le 12 février 2018

« Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles… »

Crise climatique et démographique, crise fiduciaire et économique, crise morale et religieuse : au IVe siècle, l’Empire romain chavire. Mais y eut-il jamais chute ?

Certes, l’Empire des Césars s’est peu à peu délité. Mais que dire de l’Empire d’Orient, qui a vécu jusqu’en 1453 ? Du Saint-Empire romain germanique ? Aujourd’hui même, ne lit-on pas le fameux « SPQR » jusque sur les bouches des égouts de Rome ? Ne sont-ce pas là des signes qui prouvent que, s’il y eut déclin, il n’y eut pas décadence ?

Certes, « Rome n’est plus dans Rome ». Une chose est sûre : le latin et la romanité ont pris le relais de l’Empire, sous l’impulsion d’un nouvel acteur aux prétentions non moins universelles : le christianisme. La pourpre cardinalice s’est substituée à la pourpre des sénateurs romains. Le pape, souverain pontife comme Auguste pontifex maximus, donne toujours sa bénédiction « Urbi et Orbi ».

Comme le phénix renaît de ses cendres, Rome n’est jamais morte. La Ville éternelle ne peut pas mourir…
 
Un récit captivant !
 

AUTEUR(S)

Historien, romancier et critique littéraire, Joël Schmidt a reçu le Grand Prix de littérature de la Société des gens de lettres, ainsi que la médaille de vermeil de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre. Il est notamment l’auteur de Femmes de pouvoir dans la Rome antique et de Hadrien (Perrin, 2012 et 2014).

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse / responsable du secteur ESSAIS
(514) 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.