Mégantic
Mégantic
Saint-Cerny, Anne-Marie  
  • Éditeur : Écosociété
  • Collection : Ecosociété
  • EAN : 9782897194222
  • Format : Broché
  • Pages : 344
  • Prix : 32,00 $
  • Paru le 18 juin 2018

Aussi disponible en version numérique:

ePub_25

Lac-Mégantic, le 6 juillet 2013. Il est près d’une heure du matin dans cette chaude nuit d’été. Au Musi-Café, dans le centre-ville de cette petite municipalité, on rit, on chante, on fête. L’après-midi même, la mairesse et les notables ont inauguré le nouveau bateau-croisière au quai municipal. Les vacances commencent, l’insouciance règne. Quelques minutes plus tard, un train fou sans conducteur, tirant des bombes de pétrole explosif, dévale la pente, pénètre dans la localité et en pulvérise le centre-ville et le café, carbonisant 47 victimes prises au piège, laissant dans son sillage une pollution historique, des survivants traumatisés, une économie en ruine. Et une insouciance à jamais perdue.

Mais qui sont les vraies coupables de cette tragédie ? Qui a pris le contrôle de la scène du crime ? Qui assure la reconstruction du centre-ville ? Et pour le bien de qui ? Dans ce récit fascinant qui nous replonge au coeur des événements, Anne-Marie Saint-Cerny cherche à répondre à ces questions (et bien d’autres) pour en tirer les leçons qui s’imposent, lesquelles dépassent largement le simple fait divers – aussi spectaculaire fût-il. Surtout que cinq plus tard, à Mégantic les trains de propane roulent encore la nuit, sur des rails brisés. Rien n’a véritablement changé. Ni à Mégantic, ni ailleurs.

L’histoire de la tragédie de Lac-Mégantic, insiste l’auteure, en est une emblématique à plus d’un titre. Mégantic est en fait un conte capitaliste moderne parfait. Trouvant naissance dans les officines d’investisseurs de Wall Street, de producteurs cowboys d’or noir sale du Dakota, de bureaux de gros conglomérats du pétrole, et mis en place par une classe politique complaisante, le drame est venu frapper une population qui, sous le choc, s’est rapidement trouvée à la merci de divers promoteurs locaux et d’intérieurs financiers loin d’être toujours bien intentionnés. Les terrains rasés étant magnifiques, admirablement situés aux abords d’un des plus beaux lacs du Québec, la manne de dons ne tarde pas à affluer, l’argent coulant à flots pour certains. On rase donc tout ce qui reste – et davantage. Un troublant exemple de stratégie du choc telle que théorisée par Naomi Klein.

Dans ce livre extrêmement fouillé et qui donne la parole à de multiples intervenants et acteurs principaux du drame, Anne-Marie Saint-Cerny cherche à écrire le récit global de l’histoire Mégantic, chose qui n’a pas encore été faite. Un récit qui cherche à savoir pourquoi tout ne semble jamais se conclure. Un récit en trois actes qui couvre la tragédie, avant, pendant et après. Un récit qui relie les points entre le Dakota, World Fuel, le CP, les DOT111, la MMA, l’expropriation, la décontamination, les angoisses, les coupables commodes comme Harding (le chauffeur du train). Un récit qui suit la lutte de citoyens et citoyennes contre les géants du rail, du pétrole, des ministères, etc. Des citoyens et citoyennes désillusionnés aussi, qui ont cru que pour une fois, les autorités réagiraient vite, bien, avec droiture. Un livre appelé à devenir la référence sur la tragédie de Mégantic.

AUTEUR(S)

Auteure, recherchiste et militante de terrain, Anne-Marie Saint-Cerny est active au sein d’organismes sociaux et environnementaux depuis plus de 30 ans, notamment la Fondation Rivières et la Société pour Vaincre la pollution, dont elle occupa la direction générale. Ayant débarqué sur les lieux trois jours après la tragédie, elle travaille depuis à raconter l’histoire de Mégantic et de ses conséquences.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.