Jardin vivrier (Le)
Jardin vivrier (Le)
Autosuffisance et non-travail du sol
Thévard, Marie  
Thévard, Benoît (Préface de) 
Tremblay, Monique (Illustré par) 
  • Éditeur : Écosociété
  • Collection : Savoir-faire
  • EAN : 9782897196653
  • Format : Broché
  • Pages : 384
  • Prix : 39,00 $
  • Paru le 25 mai 2021

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Le manuel essentiel pour réussir son jardin vivrier en non-travail du sol et atteindre l’autosuffisance alimentaire
 
Fille de paysans français, Marie-Thérèse Thévard (que tout le monde appelle affectueusement Marie-Thé), a grandi au cœur du terroir loirétain dans les années 1960. Ses parents, vignerons et agriculteurs, vivaient des produits de leur ferme diversifiée. Le train des animaux (vaches, lapins, volaille), la plantation, la récolte, le sarclage, l’accueil des clients, la transformation alimentaire, la préparation des repas était leur lot quotidien. Sa rencontre avec un Québécois l’amènera finalement à s’établir au Saguenay en 1988, dans le nord du Québec, où elle habite et cultive depuis un terrains dans un écohameau et y expérimente un mode de vie écologique. Marie-Thé fait partie de ces personnes qui cherchent à agir au quotidien selon leurs convictions, et pour elle, cela passe d’abord par maximiser l’autosuffisance alimentaire. Ses recherches, appliquées et en processus continu, sont axées sur un mode de vie écologique, c’est-à-dire axé sur l’indépendance face aux énergies fossiles, la résilience, l’alimentation saine, la permaculture, l’agroécologie et la vie en communauté. C’est le récit de ses pratiques et convictions que rassemble Le jardin-vivrier, véritable bible pour quiconque souhaite poser les premiers jalons de l’autosuffisance alimentaire.
 
Construit pour suivre toutes les étapes d’un potager biologique – chaque chapitre étant un mois de l’année –, ce guide détaille tous les principes et étapes pour cultiver à la fois des légumes, des fruits, des légumineuses et même des céréales comme le blé ou l’avoine. Un principe conducteur à sa pratique : le non-travail du sol. Car devant l’épuisement des sols qui est le lot de l’agriculture industrielle, elle défend « le génie du sol », en évitant tout labour mais en enrichissant le sol de paillis. Des analyses de sol ont d’ailleurs confirmé à quel point le sien est riche, voire très riche, en tous les différents minéraux et oligo-éléments, y compris le phosphore. Et tout ça en climat boréal, dans un contexte jugé d’ordinaire difficile pour la culture maraîchère.
 
Les nombreuses années d’expérience de Marie-Thé à bâtir un jardin-vivrier en climat boréal vous apprendront :

  • Les grands principes de permaculture et d’agroécologie qui guideront votre jardin vivrier ;
  • Les principes et vertus de non-travail du sol ainsi que les méthodes connexes ;
  • Les légumes à cultiver côte à côte pour créer un écosystème vivant et résilient ;
  • Les méthodes de protection des cultures face au froid ;
  • Les méthodes biologiques pour se débarrasser des ravageurs (piéride du chou, doryphores, altise des crucifères, mouche de la carotte, de l’oignon, limaces, teignes du poireau, rongeurs…) ;
  • Une boîte à outils pour toute l’organisation de votre jardin, de l’entreposage aux outils, en passant par les calendriers de semis, de plantations et de récoltes ;
  • Des méthodes de conservation des légumes ;
  • Des recettes pour chaque mois pour consommer les légumes de saison ;
  • L’essentiel à connaître concernant l’élevage de volailles.
 
Rédigé par la fille de Marie-Thé, qui a grandi dans le foisonnement du jardin de sa mère, Le jardin vivrier promet de rejoindre un très large public avide de jardinage et d’autosuffisance alimentaire. Richement illustré de schémas et photos, ce manuel qui s’inscrit dans la même démarche que Le jardinier-maraîcher de Jean-Martin Fortier est appelé à devenir un incontournable du jardinage écologique. Mettre les deux mains dans la terre pour changer le monde, pourquoi pas?

AUTEUR(S)

Marie Thévard a grandi sur la ferme de Marie-Thé, sa mère. Après s’être découvert une passion pour la paysannerie, elle a occupé quelques emplois en agriculture biologique et a terminé un baccalauréat en génie agroenvironnemental à l’université Laval. Elle a participé, avec sa mère, à l’élaboration de la technique de jardinage vivrier nordique sans travail du sol qu'elle partage dans Le jardin-vivrier.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.