On m'appelle la mort
On m'appelle la mort
Pisket, Halfdan  
Coursaud, Jean-Baptiste (Traduit par) 
  • Éditeur : Presque lune
  • Collection : Lune froide
  • EAN : 9782917897799
  • Format : Relié
  • Pages : 312
  • Prix : 49,95 $
  • Paru le 4 octobre 2021

Une voix nous raconte une histoire... Celle d’un jeune homme ex-délinquant, Yusuf, hanté par un passé dissolu. Son ami d’enfance Rafil, fidèle compagnon, est dans un service de cancérologie à l’Hôpital royal de Copenhague. Il est atteint d’une tumeur au cerveau et ses espoirs de survie s’amenuisent au fur et à mesure du récit. C’est une danse inexorable avec la mort, mais ce n’est pas que cela. Cette maladie qui semble toucher étrangement toute la population est un cancer social, un crabe qui s’immisce silencieusement au fond de nous tous. Mais dans cette danse macabre, il y a surtout Alma, l’amoureuse de Yusuf, un amour qu’il néglige, un amour qu’il aimerait s’inoculer pour combattre cette étrange épidémie, un amour de tragédie grecque.

Halfdan Pisket fusionne à la perfection le réalisme social et la prose lyrique. Il devient encore une fois un funambule fabuliste halluciné et génialement hallucinant.

AUTEUR(S)

Fils d’émigré turco-arménien né en 1985, Halfdan Pisket a suivi ses études à l’Académie royale danoise des Beaux-Arts de 2003 à 2009. Très vite, il autoédite certaines de ses œuvres comme Vold dont l’auteur était Hans Otto Jorgensen, et Hail the Dark Lord. Plus tard, Halfdan éprouvera le besoin d’écrire l’histoire de son père dans la trilogie qui débute par Déserteur paru en 2014 au Danemark suivi aussitôt par Cafard en 2015 et Dansker en 2016. La trilogie sera récompensée du Fauve de la meilleure série en 2018 au Festival international de la BD d’Angoulême. Visitez le site web de l’auteur.

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse 514 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.